« Island Of Freedom » my ass.

Je rentre d’un Sziget Festival que j’ai vécu en spectatrice. Ce que j’ai vu de l’Ile de la Liberté? La Main Stage, la tente A38, le Cirque. Une matinée à la plage. Les douches. Le sempiternel « stand Jäger ». Le camion Jack Daniel’s.

Ce que je n’ai pas vu: toute la partie consacrée aux sports et aux activités physiques de plein air, plein d’autres bars, les autres spectacles du Cirque, toutes les autres scènes, bref… Il faut connaître Sziget pour savoir à quel point je n’ai rien vu cette année.

Aucune force physique, un cerveau un peu fragile et enclin à migrainer, une intolérance à la chaleur, et surtout, surtout, la dépendance affective m’ont empêché d’être tout à fait libre cette semaine. J’attendais toujours quelqu’un en particulier, et personne n’a su m’en empêcher.

Alors j’attendais. Toujours.
Même pendant qu’il vivait juste sa vie, qu’il visitait l’île.
Moi je l’attendais.

Bref. Le Sziget, c’était probablement génial. Mais en vrai, c’est comme si j’y étais pas.

« Filatorigat »

Publicités

A propos The Marmot

Seriously?
Cet article, publié dans It's kizt my life, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s